Seven Doc

Production - édition vidéo - distribution de documentaires

Barbro Schultz Lundestam  durant le tournage du film Poussière d'atomes à Abisola en Italie

Barbro Schultz Lundestam

Réalisatrice

Journaliste suédoise et réalisatrice indépendante de films documentaires, Barbro Schultz Lundestam est spécialisée dans l'art et la culture. Après ses études en anthropologie, philosophie, histoire de l'art et journalisme, elle a pendant les années 70 et 80  été productrice exécutif à la radio et télévision suédoises.  Elle a créé des programmations culturelles innovatrices et également participé à plusieurs émissions pour la radio. Dans le milieu des années 80, elle fonde la maison d'édition et production Schultz Förlag AB à Stockholm et dix ans plus tard Sarl Schultz Forlag à Paris, consacrée à la littérature, la poésie et l'art. Parmi ses dernières publications, un livre sur l'organisation EAT (Experiments in Art and Technology). En 1989, Barbro rencontre Julie Martin dont le mari Billy Klüver était ingénieur chez Bell Telephone Laboratories. Débute alors son aventure sur la série de dix documentaires 9 Evenings entrée dans la collection du Musée National d'Art Moderne/Centre Pompidou. Parmi ses films, un documentaire sur Pontus Hultén et le musée d'Art Moderne à Stockholm Pontus et les Americains avec Robert Rauschenberg, The stockholm story sur l'artiste Jim Dine, I am no longer Pinocchio sur l'œuvre-performance de Robert Whitman « Flowers » et dernièrement deux remarquables documentaires sur Wifredo Lam : Wifredo et les poètes et Poussière d'atomes présents dans le coffret Wifredo Lam de notre collection PHARES.

  • Comment est née la série 9 Evenings ?

Lors d'une visite en 1993 chez Billy Klüver et Julie Martin à New Jersey, je suis tombée par hasard sur des films 16 mm sur 9 Evenings.  Dans leurs archives, Billy et Julie avaient gardé les manuscrits et d'autres documents. Quand Robert Rauschenberg m'a demandé si je voulais essayer de « faire quelque chose avec ces documents » totalement uniques, j'étais totalement ravie.  C'est le plus beau cadeau qu'on puisse imaginer.

  • Du New-York des années 60, vous partez sur les traces de Wifredo Lam. Pourquoi avoir choisi les angles de la poésie et de la céramique pour parler de Lam ?

Il est toujours intéressant de regarder dehors, d'agrandir ses cercles étroits. Wifredo est mondialement connu pour ses peintures, et le but de ces deux films était de montrer sa richesse artistique en matière de lithographie et de céramique. André Breton, René Char, Antonin Artaud, Aimé Césaire, Michel Leiris, Ghérasim Luca, Alain Jouffroy et Jean Dominique Rey ont travaillé avec Lam, ce qui a donné pour résultat de nombreux livres magnifiques. Il en est de même pour ses 300 œuvres en céramique qu'il a créées à Albisola en Italie, au milieu des années 70. J'ai été extrêmement chanceuse de trouver son studio lithographique à Milan et de découvrir son atelier de céramique à Albisola presque intact, avec ses plus proches collaborateurs toujours là. C'était comme si Wifredo venait juste de sortir prendre un café au bar d'en face. Propos recueillis par A.D.


Flux RSS Réseaux sociaux Contact Imprimer